Bâtir pour le climat

Tout Faire : Recyclage des déchets : le négoce au service de chantiers plus verts 

Recyclage des déchets : le négoce au service de chantiers plus verts 

 Acteur majeur du marché du négoce en matériaux de construction, Tout Faire s’engage à travers son réseau de 450 points de vente indépendants à fournir à ses clients les meilleurs conseils et produits grâce à une expertise et des initiatives innovantes. Lilian Michon, à la tête de Lilian Négoce, membre du réseau Tout Faire, développe depuis plusieurs années un système complet de recyclage des déchets de chantiers d’isolation. 

Tour Faire, un réseau d'experts

En tant qu’intermédiaire, Tout Faire joue un rôle important pour conseiller les professionnels du bâtiment, mais aussi les particuliers, tant d’un point de vue technique que d’un point de vue réglementaire, notamment en ce qui concerne les obligations environnementales mises en place ces dernières années.

Ses experts sont particulièrement sensibilisés aux enjeux écologiques qui occupent de plus en plus une place centrale dans le secteur du bâtiment. De la mise en œuvre de produits et solutions plus respectueuses de l’environnement jusqu’au recyclage et à la valorisation des déchets de chantier, Tout Faire apporte sa pierre à l’édifice en favorisant les initiatives “vertes” au sein de son réseau de négoces. 

Lors du dernier congrès annuel Tout Faire, qui s’est déroulé à la fin du mois de septembre, le prix de “l’Audace 2022” a été remis à Lilian Michon, gérant de Lilian Négoce pour l’ensemble de ses actions en faveur du recyclage des déchets de chantier d’isolation. 
 
 Recycler pour réduire ses déchets

Lilian Michon est un entrepreneur dans l’âme. Il a commencé sa carrière il y a 35 ans en tant que poseur plaquiste et a développé au fil des ans des activités florissantes dans le domaine de l’isolation. Aujourd’hui, son entreprise compte une centaine de salariés et atteint un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros. 

Il y a 7 ans, il constate un problème récurrent sur ses chantiers “On faisait 200 bennes de déchets tout-venant par an. Alors qu’à l’époque environ 50% auraient pu être valorisés, mes bennes partaient directement en enfouissement à cause de problèmes de logistique." Ne trouvant pas de négoce qui accepte de récupérer ses déchets, il décide donc il y a 5 ans de monter sa propre entreprise de négoce “mes camions qui livrent les plaques me ramènent aussi les chutes pour que je puisse les retraiter.”  

Lilian Michon décide aussi de prendre les choses en main concernant la valorisation des déchets de son activité de plaquiste : “Mon principal déchet était le gypse issu des chutes de plaques de plâtre. Ce minéral étant utilisé en agriculture pour capter les impuretés, je l'ai proposé aux agriculteurs près de chez moi.” Il crée alors une machine sur mesure pour broyer les plaques de plâtre et séparer le papier. Grâce à cette méthode, il passe de 200 à seulement 5 bennes par an. Mais il ne s’arrête pas là “on a acheté des presses pour compacter et revendre notre plastique, on a fait la même chose pour le carton. Pour la laine de verre, on la broie et la revend à des artisans ou des particuliers nécessitant un complément d'isolation. Enfin, le 0polystyrène est compacté et renvoyé à l’industriel”. Ce sont ainsi 90% des déchets issus de son activité de poseur plaquiste qui sont traités grâce à ces initiatives.
 
Pour arriver à 100%, Lilian Michon souhaite renvoyer aux industriels une partie de ses déchets pour leur permettre de construire de nouvelles plaques de plâtre à partir de matières recyclées. 

“En ce qui concerne le recyclage, on souhaite continuer à avoir un temps d’avance et pas seulement suivre les obligations réglementaires. Je me régale à travailler sur ces problématiques, à trouver des solutions de proximité et à partager mes initiatives au plus grand nombre.”  

Le recyclage, une opportunité pour les négoces

Lilian Michon en est persuadé, la récupération des déchets de chantier est une aubaine pour les négoces. “Cela répond à un besoin essentiel des plaquistes. Aujourd’hui, les artisans mobilisent de la main d'œuvre qualifiée pour nettoyer les chantiers et apporter les déchets en déchetterie. C’est toujours une prise de tête de devoir gérer cette logistique et un manque à gagner en matière de productivité.”
Le négoce, en apportant cette prestation de récupération de déchets, facilite grandement le travail de ses clients. C’est un plus indéniable dans son offre de services qui est bénéfique à tout le monde. “Même si au premier abord, les négoces peuvent faire face à des problématiques de stockage, cela reste finalement facile à gérer avec de petits conditionnements. Les déchets issus de la rénovation d’une maison ne dépassent pas 1,5 mètre cube. Le négoce a un véritable rôle à jouer en centralisant les déchets de plusieurs plaquistes qui seraient perdus autrement.”

Pour en savoir plus consulter la vidéo ici :